J'avais lancé une petite série "Ces petites choses qui vous changent le quotidien" ; ça remonte mais j'ai toujours un peu ce souci.

L'idée de cette série de Bagatelles spéciales est d'apporter des solutions aux petites choses qui me font régulièrement raler et pour lesquelles je tarde toujours à apporter une solution alors que ce n'est pas grand chose à faire.

- Le premier motif était : C'est moche une éponge et ça traine toujours sur le bord de l'évier! (cette solution ne pas plus dans le temps car le tawashi ne séchait pas bien, je ne l'ai pas gardé)
- Le deuxième : Marre de voire mes bijoux trainer en vrac sur la tablette de ma chambre! (pour celui-ci je pourrais faire un bis car avec le déménagement ma solution -très pratique pourtant- ne nous a pas suivi).

Je vous propose aujourd'hui le troisième épisode :

J'en ai marre de récupérer des tas de sacs en papier
alors que j'achète en vrac avec le souci de générer moins de déchets!

Alors ce matin je m'y suis mise : il faut dire que j'avais dit que je ne retournerais pas faire d'achat tant que je n'aurais pas de sacs réutilisables et le placard commençait à être à sec!

Et comme je suis exigeante je voulais des sacs :

- légers parce je vais devoir payer le poids de mon sac réutilisable au prix de son contenu (ça aussi ça fait rager mais bon on a des convictions ou pas!) ;

- avec une ouverture assez large pour y rentrer le déversoir des fontaines à vrac ;

- dont on puisse voir le remplissage en direct pour éviter de voir les céréales déborder sur le comptoir du magasin ;

- pas trop grand (environ 1 litre) pour pouvoir transvaser l'ensemble du sac dans un bocal en verre en une seule fois et ne pas avoir toujours un petit fond qui traine et qu'on ne sait pas où ranger.

 

J'ai réalisé 2 modèles pour tester. Les voici :

WP_20160129_025...vides au sortir de l'atelier couture (le sac bleu et le violet sont sur le même modèle)...

Pour tous, le corps est réalisé à partir d'une toile coton de récup (vieux drap), et le lien est en ruban.

Ils différent par leurs tailles, la matière utilisée pour la "fenêtre de vision" (tulle ou ruban type organza) et le montage, la longueur du lien de fermeture.

WP_20160129_001...et pleins au sortir du magasin.

Méga satisfaction de ne pas prendre de sac en papier!
Et cerise sur le gâteau : en arrivant en caisse, j'ai eu le droit à des compliments sur mes sacs!

Par contre, il faut que j'en fasse d'autres car 3 c'est trop juste.

Voici mes enseignements pour les prochains :

- privilégier la taille la plus petite (14cm de large x 24 cm de hauteur utile), les plus grands sacs (17cm de large x 26 cm de hauteur utile) ont plutôt un volume d'1,5 litres que d'un litre. La preuve en image :

                                                      WP_20160129_017  WP_20160129_023
(NB : on peut aussi moins remplir le sac me direz-vous mais autant faire un sac à la taille adaptée pour minimiser le poids)

- privilégier le ruban type organza car :

>> le tulle laisse passer les céréales fines (par contre il peut convenir pour les légumes secs type haricots, pois chiches, etc.).
>> le montage est plus simple que pour le tulle (moins de couture et de rabat et donc moins de poids au prorata du volume du sac).

- faire un lien plus grand encore, au moins 4 fois la largeur du sac pour permettre de cercler le haut du sac rempli et éviter qu'il ne s'ouvre.

Y'a plus qu'à me motiver pour m'y remettre!

 

Et à cogiter pour une idée de sac réutilisable pour les fruits et légumes, car pour eux, j'ai du encore prendre des sacs en papier !

WP_20160129_015